Le Ba Gua Zhang

Le Ba Gua Zhang est une autre forme de l’art interne chinois, on l’appelle aussi la boxe des huit trigrammes ou « huit figures de divination ».

 

La discipline qu’est le Ba Gua Zhang est basée sur le jeu de rotation et de pivot, en pratique, cela consiste donc à effectuer une marche en cercle (autour d’un point) et en suivant la spirale du corps, c’est comme la Terre qui tourne autour du soleil et en même temps sur elle-même. L’autre spécificité du Ba Gua Zhang est le travail de la paume de la main accompagné de la répétition du pas glissé lors des déplacements (toujours circulaires) avec des changements de direction.

Le Ba Gua Zhang est avant tout une thérapie de santé, mais aussi un art martial fondé sur une stratégie du combat. Comme tous les autres arts internes, le Ba Gua Zhang repose aussi sur le principe de l’immobilité, la lenteur des mouvements, le corps détendu, la flexibilité et la répétition des mouvements, la maitrise et la gestion du cœur (Xin), de l’intention (Yi), du souffle (Qi) et  de la force (Li).

En pratique, le Ba Gua Zhang se résume à ceci :

-          Une tête bien droit, le cou étiré, le regard qui se perd à l’horizon mais avec la présence de l’intention (Yi) et de l’esprit.

-          Le dos arrondi sans raideur ni tension

-          Les épaules détendues et relâchées

-          Le bras avant se déplie et l’arrière en position de garde

-          Les doigts de la main à la verticale montrant les paumes de la main

-          Un pied devant l’autre qui est en position légèrement rentré, c’est celui-ci qui glisse pour effectuer les mouvements circulaires.

Le Ba Gua Zhang peut intégrer le travail des armes tout en respectant le principe commun des arts internes et la technique propre au Ba Gua Zhang.

Laisser un commentaire